Billetterie ARTO - Les Sorties de Rue de Ramonville : Réservez votre billet

Le Jour de la Danse - Transports exceptionnels

Le Jour de la Danse - Transports exceptionnels

  • Sam. 3 oct. à 12 h + autres horaires
  • Port Viguerie - Toulouse

Dominique Boivin


Dominique Boivin chorégraphie le duo, peu ordinaire, d'un homme et d'une pelleteuse de chantier.
Un homme, seul, et face à lui, une pelle mécanique, énorme et cuirassée, armée de son bras articulé et de son godet fouisseur. On frémit pour le danseur, d'apparence bien fragile quand il approche le monstre de fer. Pourtant, avec sa tête, qui lui sert aussi de main, et son cerveau déporté dans une cabine de verre, la machine manipule le danseur avec le doigté subtil du marionnettiste, la douceur attentionnée de l'ami. Élevé haut dans les airs, suspendu tel un pantin aux crocs de la mâchoire géante, ou caressé du dos de la patte d'acier, l'homme danse avec la Bête métallique, avec prudence, puis fasciné, emporté, exalté jusqu'à la témérité. Depuis sa création en 2005, ce duo hors normes aux résonances universelles a émerveillé, ému et marqué à travers le monde des milliers de spectateur·rice·s de tous âges.


Dans le cadre du Jour de la Danse, un événement présenté par La Place de la Danse et ARTO


Gratuit
Durée : 20 minutes


Le Jour de la Danse - Cabinet de curiosité

Le Jour de la Danse - Cabinet de curiosité

  • Sam. 3 oct. à 13 h 30 + autres horaires
  • Chapelle des Carmélites - Toulouse

Cécile Grassin


Dans une installation plastique et presque scientifique, Cécile Grassin rapproche l'œil du spectateur du corps de la danseuse et le plonge dans la matière du mouvement.
En 2016, Cécile Grassin enfermait des escargots dans une boîte de verre et les laissait interpréter une pièce majestueuse de lenteur : Cabinet de curiosité. Quatre ans plus tard, c'est elle qui se colle à la vitre dans une nouvelle version pour une trentaine de spectateur·rice·s/observateur·rice·s, se déplaçant, casque sur les oreilles, autour de l'aquarium transparent où elle évolue. Installation chorégraphique, plastique et scientifique dans un espace contraignant, Cabinet de curiosité éveille des images de bestioles étranges plongées dans des substances vitreuses, ou d'objets infiniment précieux et délicats, dont la beauté s'expose sous une carapace de verre. Machine à fictions, à fantasmes, le grand verre de Cécile Grassin se révèle également comme un formidable dispositif optique donnant à voir la danse au plus près, dans le développé d'un lever de paupière, le battement d'une veine au cou ou la contraction d'un cou-de-pied


Dans le cadre du Jour de la Danse, un événement présenté par La Place de la Danse et ARTO


Gratuit
Durée : 20 minutes


Le Jour de la Danse - Les Sisyphe

Le Jour de la Danse - Les Sisyphe

  • Sam. 3 oct. à 14 h + autres horaires
  • Port Viguerie - Toulouse

Julie Nioche


Une performance collective met aux prises des danseur·euse·s/sauteur·euse·s avec leur capacité de résistance, de l'épuisement à l'euphorie.
Ces Sisyphe ne roulent pas leur rocher en haut d'une montagne pour le voir inexorablement redévaler la pente. Les Sisyphe de Julie Nioche sautent pour retoucher le sol, et ressautent immédiatement pour redescendre aussitôt. Et ainsi, continûment, pendant les 20 minutes que dure l'incantation de Jim Morrison chantant The End avec les Doors. C'est un défi que propose la chorégraphe à des danseur·euse·s de tous âges et toutes conditions physiques : sauter, chacun à sa manière, presque chacun pour soi, dans une performance collective de singularités rassemblées, au risque de l'épuisement. Pure perte d'énergie ? Sans doute, mais aussi découverte de ses limites et de ressources insoupçonnées, de l'élan partagé qui soutient, des courants invisibles qui animent. Une manifestation de dépassement et d'ardeur à vivre, jusqu'à la fin et ses échos.


Dans le cadre du Jour de la Danse, un événement présenté par La Place de la Danse et ARTO


Gratuit
Durée : 20 minutes


Le Jour de la Danse - Bataille

Le Jour de la Danse - Bataille

  • Samedi 3 oct. 2020 à 15 h et à 18 h
  • cour de la Bibliothèque d'Etude et du Patrimoine - Toulouse

Pierre Rigal, Hassan Razak, Pierre Cartonnet


En chorégraphiant un duo d'assauts et de feintes, Pierre Rigal joue avec la violence, son énergie, ses dynamiques et ses effets, entre rires et grincements de dents.
Ils s'empoignent, se frappent, se taclent pour, l'instant d'après, faire semblant d'être K.O ou de demander grâce. Puis ça repart pour un round, entre catch chorégraphié, bagarre de vestiaire et cascades plus ou moins musclées. Réglé au quart de millimètre Bataille met aux prises et aux poings Hassan Razak, comédien, danseur, percussionniste corporel, et Pierre Cartonnet, acrobate et comédien, dans un duo ambigu aux frontières du faux combat et du vrai duel. Variation tragi-comique sur la violence, ses excès et ses ambivalences, la pièce oscille sur le fil qui sépare rire et douleur, démonstration virile et approche érotique, amitié physique, amour et haine. Les rôles s'échangent, s'intervertissent pour ce pas de deux dansé dans les cordes entre réalisme cru et abstraction débridée.


Dans le cadre du Jour de la Danse, un événement présenté par La Place de la Danse et ARTO


Gratuit
Durée : 50 minutes


Le Jour de la Danse - Nouvelles de Noo(oo)ne (four bodies)

Le Jour de la Danse - Nouvelles de Noo(oo)ne (four bodies)

  • Sam. 3 oct. à 17 h
  • Toulouse - Toulouse

Sophie Borthwick, Pierre Pilatte, Alexandre Théry et Mathias Forge


Au croisement du théâtre et de la danse, Nouvelles de Noo(oo)ne déplie des récits vagabonds et absurdes, désinhibés et joyeux.
Ce sont de drôles de nouvelles que racontent les quatre zozos (four bodies) de Nouvelles de Noo(oo)ne, conjuguant le fictif et le réel, l'ici et le quelque part. En gestes, en mots, en situations et en musique, leurs récits avancent en canon, se croisent et s'entrecroisent, portés par des personnages quelque peu dézingués qui racontent et incarnent des faits et des pensées, aussi ordinaires qu'inattendus, sur le mode absurde de la répétition et du coq-à-l'âne, de l'essai infructueux et de l'autodérision. Le banal, le trivial, l'inaperçu, le poétique, se déplient en autant de pièces d'un puzzle délivrant peu à peu l'image d'une réalité plurielle qui dérape et se dérobe. Une expérience qui ne se raconte pas mais se traverse, dans le sillage d'histoires « vagabondant à la recherche d'une fête sauvage ».


Dans le cadre du Jour de la Danse, un événement présenté par La Place de la Danse et ARTO


Gratuit
Durée : 67 minutes